1. La Revue n’accepte aucun manuscrit soumis dans un format autre que MS Word.

2. Les manuscrits soumis doivent être à interligne et demie, 12 points, police Times New Roman.

3. Les manuscrits doivent compter entre 3 000 et 20 000 mots et être accompagnés d’un court résumé (100-150 mots), d’une notice biographique présentant notamment le nom de l’auteur, son titre actuel (le cas échéant), son université d’attache et l’adresse à laquelle il/elle peut être contacté(e) ainsi que d’une liste de cinq à quatre mots clés cernant le sujet du texte. Les auteurs dont les textes sont retenus devront de surcroit fournir une version bilingue de leur résumé.

4. Les textes doivent être rédigés suivant le modèle du plan analytique

5. Les auteurs sont responsables de la présentation de leurs manuscrits et de l’exactitude de leurs sources. Les références doivent être conformes au Guide des références pour la rédaction juridique de Didier Lluelles (7e Éditions Thémis, 2008) ou encore au Manuel canadien de la référence juridique de la Revue de droit de McGill (8e éd., Montréal, Les éd., Montréal, Carswell, 2014)

6. La Revue ne disposant pas des ressources nécessaires pour effectuer la révision majeure d’un manuscrit, le Comité éditorial se réserve le droit de renvoyer à l’auteur pour révision un manuscrit qui s’écarterait trop de ses exigences.